Itinéraire pour s'y rendre

Le Tyrol Ride en quelques mots par  Jean-michel

14 Participants,   9 motos,  920 Km parcourus 

Les Motos

Les pilotes

Les passagères

HD 1450 Road King CustomJean-Michel CHRETIENsans
Kawa VN1600 TourerJacky BORNOTsans
HD 1584 Electra Glide Ultra classicJ-F PETITMartine
HD 1584 Electra Glide Ultra classicDidier BIANCHICathy
Kawa  VN 1500Patrick BANDELIER  Christelle
Yamaha 1900 Midnigth starThierry SIMONsans
Kawa VN 1500 TourerEmmanuel  HELBLINGElodie
 HD  1450 HéritageJean-claude  VIENOTMartine
HD  883 SportsterDenis HUGUENINsans

Du pot, du bol, de la chance on en a eu !...

Samedi 7h00 du matin, nous sommes réunis prêts à partir pour le Tyrol-Ride. Ciel noir à l’horizon (coté Vosges et Allemagne) Didier qui nous rejoint le dernier avec Cathy bien installée à l’arrière de leur nouveau  vaisseau de la route (une Electra flambant neuve) nous dit qu’il commence à pleuvoir à Bessoncourt.

Des nuages chargés de pluie s’approchent, menaçants et prêts à se lâcher sur nos têtes de Franc-comtois. Il est 7h25 quand le groupe de neuf motos démarre, ayant des doutes  sur les risques météo je choisis un autre plan de route (j’en ai toujours minimum deux possibles) de façon a éviter tant que faire ce peut la pluie, je décide de couper par le Sundgau direction Bâle, au loin le ciel me semble plus clément.

Une dizaine de Kilomètres de route et je ne regrette pas mon choix car voyant de gauche et de droite un ciel bien noir nous roulons dans un couloir éclairé par les rayons d’un soleil semblant nous indiquer la route à suivre. La traversée de la Suisse se fait sans encombre premier arrêt à Schaffhausen pour prendre une collation et vérifier si les chutes de Rhin sont toujours à la même place (elles sont bien là…) puis nous repartons en direction du lac de Konstanz dont on aperçoit les premières vagues vers 12h30.

  Arrêt repas sur les bords du lac en terrasse et avec un beau soleil,

Tous ont le sourire accroché aux lèvres, prêt à attaquer l’escalope frites qui arrive sur nos assiettes, les visages s’éclaircissent encore à la vue des bières XXL qui suivent, café puis séance de digestion active et nous reprenons la route en direction de Ravensburg, Lindau puis Bergenz (nid d’espions pendant la guerre froide) ça roule relax, Denis vif comme l’éclair sur son Sportster fait le ménage à l’arrière certains digèrent sur la moto ayant une fâcheuse tendance à relâcher la file et il ne faut pas longtemps pour qu’un automobiliste énervé vienne s’intercaler de force dans le convoi obligeant Manu à freiner brusquement ; Manu nous gratifie alors d’une petite Helblinerie de derrière les fagots, l’manu part comme un boulet et prend en chasse l’indélicat prenant au passage des risques inutiles. Ce moment de grande solitude passé l’manu qui a la tête sur les épaules comprend vite l’inutilité de la chose et reprend sa place dans le groupe, reste cool, groupir et serre les rangs manu tout va bien.

Pendant la traversée de la campagne Allemande Patoche demande quelle est cette secte bizarre qui pend les arbres à du fil de fer, nous lui expliquons que ce sont des Houblonnières et que ça sert entre autre à faire la binouze, mais comme il dit : « moi la bière je préfère la boire que de la cueillir » (pragmatique le Guillaume Tell).

  Arrivée à Bregenz, séance photos au bord du lac avec nos playmates, 

un peu de marche le long des rives du lac puis le temps pour Martine de retrouver les affaires qu’elles a semées sur le chemin et nous repartons pour Lingenau par la route magnifique qui surplombe le lac, ce sont les virolos sympas du Bregenzerwald, nature superbe et bien préservée, paysage de poster à porté de vue quel plaisir. 17h30 nous arrivons à Lingenau, terme de ce premier jour de run, nous sommes attendus par l’ami Manfred le Boss de l’hôtel « Zum Lowen » et Harleyiste (Dyna super hyper méga Glide) il nous propose d’entrée de mettre les motos au garage (gratuitement) les tireuses à bière sont déjà dehors, nous tombons en pleine fête nationale va y avoir dl’ambiance. Le temps de prendre nos chambres, une douche et Hop là … à l’apéro sur la terrasse,

    Relaxe, cool, tong, tee shirt, et bonne humeur les bière XXXL arrivent comme elles sont belles sous leur mousse. 

 

A table pas le temps de s’ennuyer tout le monde  à quelques chose à dire et ne s’en prive pas au moins ça vit.

    Fin du repas et retour terrasse Manfred nous a réservé une grande table afin que l’on assiste au concert en pleine air,  les musiciens en tenues locales jouent à plein poumon, schnaps, café, bière reschnaps pour les dames (les passagères ont une descente que même un 96 cubic inchs aurait du mal à remonter).  Le temps passe vite, l’horloge du clocher nous rappelle vite qu’il est 23h00. Pour certain c’est l’heure d’aller faire dodo Martine part le première puis Jean-claude lui emboîte le pas, un peu inquiet l’J-C, il a entendu des brides de conversation et des mots révélateurs comme, Fondue, Jambon, Fromage, Banana split, il craint le pire et il a raison….

  Patoche et Patocha le nez dans le banana split assurent les hostilités, Didier renchéri en commandant deux superbes plateaux de fromages venus tout droit de la laiterie de Manfred Didier n’en reste pas là car croyant et ancien garçon de messe chargé de la préparation du vin du même nom il nous convainc religieusement que 2 ou 3 bouteilles de pinot black des collines nous remettraient sur le droit chemin ( qui à des allures de  Zig Zag …) et donnerait au fromage force et goût procurant à chacun un sommeil profond et réparateur ( un saint homme le Chèvremontois ) devant de tels arguments comment ne pas se rallier.

Le lendemain matin chacun à pu vérifier la véracité de ces allégations «  merci frère Didier cela est juste et bon ».

Dimanche 9h00 grand beau temps. Tous sont prêts pas un retardataire, on sent chez chacun, passagère y compris l’envie de reprendre la route pour une grande journée moto dans le cadre grandiose des hauts sommets Tyroliens, route sinueuses, falaises, rivières, torrents, lacs, glaciers, neiges éternelles, animaux en liberté tant cela défile sous nos yeux et pour 10,50 euros nous aurons même le droit comme Chirac de tâter le Cul des vaches ( Hein …Thierry …)

   Arrêt café à Galtür puis on replonge dans une descente dont on aimerait qu’elle n’en finisse pas.  Arrivé à Matthon arrêt déjeuner à la Wild-hute sous un soleil de plomb puis continuons notre belle route jusqu’à Vaduz capital du Liechtenstein le temps de déposer dans cette ville ou il y a une banque tous les vingt mètres notre seule richesse » la bonne humeur ».

Une petite bière au pied du château et nous repartons à l’assaut de l’Alpenzell magnifique région suisse pour arriver à Zurich, on traverse la City direction Basel par l’autoroute, ça roule bien… à la sortie d’un tunnel je m’aperçois qu’il manque du monde Patoche est tombé en rade d’essence dans le nain tunnel, le temps qu’il trouve le robinet et passe en réserve il repart avec le groupe restant jusqu’à une station, puis nous reformons le groupe pour arriver à Chèvremont ville sainte et but final de notre pèlerinage. 

  Nous sommes attendus au  « Monastère » par le Frère pierre qui fête son anniversaire le saint homme nous voyant affamés, assoiffés ou l’inverse ( surtout Patoche ) nous prend en charge pour un régime genre «  chaussé au moine » Jambon cuit, Jambon Cru, Champagne, Bière, Cote de bœuf et vins de toutes les couleurs sympathique et drôle le monastère ni eau ni pain sec au passage on admire le nouveau Night Rod de pierre, le séminaire dure jusque vers 1h30 du matin, autour de moi des mines de moines fatigués certes mais heureux.

Merci à Karine et Pierre pour leur accueil.

 

Nous nous séparons à regret la balade fut de l’avis de tous magnifique et sans anicroche et cela grâce à la volonté de discipline de toutes et tous.  Tout s’est déroulé dans une entente excellente et de manière naturelle, l’ambiance très sympa entretenue par chacun a contribué à donner à ce Week end une touche très amicale.  

Une Note ?!... (Pas à moi de le faire)

Un commentaire …… à refaire !...  

Salut et à Gaz  

Jean-Michel

Itinéraire pour s'y rendre

 

©.motardfc.fr.st par J-F